Actualités

Nos actualités

La lutte contre les addictions et la réinsertion socio-professionnelle

Par ACI


Publié le jeudi 17 janvier


image-article

La réalité socioprofessionnelle des personnes sans domicile fixe confrontées aux addictions


Le développement des dépendances aux substances s’inscrit dans une trajectoire propre à chaque personne.


La rupture de la vie sociale et professionnelle s’est constituée lentement à travers le temps en empruntant le parcours des addictions. Dans certains cas, c’est la consommation qui est venue se greffer à une trajectoire déjà en voie de rupture. La personne est en perte de repères et s’éloigne de ce qui constitue ses liens d’attachement avec son milieu social.


On peut identifier trois situations :

 

  • Une zone d’intégration : un individu bénéficie d'un emploi stable et expérimente une insertion relationnelle forte,

 

  • Une zone de vulnérabilité : un individu entretient un lien précaire à l'emploi et présente une fragilité relationnelle,

 

  • Une zone de rupture : le lien à l'emploi de l'individu est absent et ce dernier vit l'isolement social.


Plus la personne est proche de la zone de rupture, plus elle est à même de présenter des pertes d’autonomie dans sa vie sociale et professionnelle.


Les données recueillies auprès de certains publics fréquentant les centres d’hébergement indiquent qu’un grand nombre de ces personnes se situent dans les zones de vulnérabilité et de rupture.


Qu’en est-il réellement ? Est-ce que les profils de ces personnes se distinguent de ceux que l’on observe dans la société en général ? Certes, il est impossible de tracer de façon précise la réalité sociale et professionnelle d’un groupe donné, ce pourquoi nous ferons état d’indicateurs en mesure de nous renseigner sur cette réalité, tels la santé, l’emploi et la scolarité.

La pauvreté, l'exclusion sociale et l'instabilité du lieu d'hébergement conduisent parfois les personnes à se mettre en souffrance sur le plan physique et psychique. Ils peuvent alors, dans un moment de vulnérabilité, s'exposer à des conduites à risques dangereuses pour leur santé, une dépendance à des substances : le tabac, l'alcool, le cannabis, les opiacés, la cocaïne, les amphétamines et dérivés de synthèse, avec des conséquences délétères.

L'association ACI propose aux usagers engagés dans des pratiques à risques, souvent en situation de grande précarité, un accompagnement visant à leur permettre d'accéder à la prévention, aux soins et à réduire les risques et dommages liés à leur consommation.

 

Cette proposition vise à offrir des réponses adaptées à des publics spécifiques exposés au risque des addictions, souvent en grande précarité sociale, éloignés des dispositifs de prévention et de soins.