Actualités

Nos actualités

L'ACI mène une étude sur les contrats aidés, outils de gestion des carrières

Par ACI


Publié le jeudi 17 janvier


image-article

Comment se positionne aujourd’hui la gestion de la carrière des salariés en contrat aidé ?

Notre quotidien est marqué par la situation de crise généralisée où les questions de relance économique, de chômage et de sauvegarde de l’emploi font l’objet d’une attention particulière dans les débats publics.

Depuis déjà quelques années, nous assistons à une dégradation de l’emploi et à une hausse du chômage. Dans un contexte de crise structurelle, de mise en concurrence, de mondialisation et de flexibilité du marché du travail, les inégalités persistent et ne cessent de s'accroître.

Après les dernières élections dont la campagne a été fortement centrée sur ces problématiques, l’espoir était grand pour une redynamisation des politiques publiques en faveur de l’emploi. Si tant est que l’orientation politique soit en cohérence avec l’enjeu que représente ces questions pour la cohésion sociale et l’avenir du pays, force est de constater à ce jour l’absence d’une relance et l’accentuation des difficultés économiques que connaissent tous les secteurs d’activités et toutes les catégories de population.

Les dernières réformes législatives des politiques publiques ont permis le développement croissant des dispositifs d’aide à l’emploi dits « contrats aidés » notamment avec la création de deux nouveaux dispositifs « les emplois d’Avenir et les contrats de Génération ». Les contrats aidés doivent permettre de booster la carrière des personnes bénéficiaires, de s’adapter à la réalité du monde professionnel et de répondre aux besoins du marché du travail.

Ces contrats visent prioritairement des « publics cibles » et peuvent bénéficier au secteur marchand et au secteur non marchand.

 

Toutefois, les différentes enquêtes sur les contrats aidés soulignent les effets contre-performants de ces dispositifs, et relèvent l’éclatement, la complexité et la forte instabilité des conditions de mise en œuvre, en dépit d’une insatisfaction des bénéficiaires de ces contrats en matière d’évolution de carrière.

Dans la pratique, les emplois aidés relèvent de la non-gestion des ressources humaines. Les bénéficiaires de ces contrats jugés peu qualifiés, peu performants et peu motivés par le travail, sont perçus comme vecteur de fragilisation de l’entreprise. Pourtant, ces contrats aidés longtemps considérés comme outils indispensables à l’action du service public de l’emploi, permettant l’insertion professionnelle des bénéficiaires.

 

Parler de gestion de carrière des emplois aidés soulève un certain nombre d’interrogations et de controverses. La représentation de la carrière dans notre société renvoie souvent à l’ascension sociale. Toutefois, les événements intervenus ces dernières années et la multiplication des emplois temporaires ont modifiés les perceptions de la carrière par les individus.